ANCQ-Atelier de restitution de l’enquête sur la qualité de l’eau dans les ménages
56 Vues

Atelier de restitution de l’enquête 2020 sur la qualité de l’eau dans les ménages

Etaient présent à cet atelier de restitution de données Monsieur KEKE Martin du Laboratoire Central de la Sécurité Sanitaire des Aliments (LCSSA), Monsieur AKOTEGNON Calixte, Représentant de la SONEB et Monsieur AVOKAN Gautier, Représentant du Directeur Général de l’EAU ainsi que des cadres de l’ANCQ.

L’ouverture de séance..

La séance, présidée par le Directeur Général de l’ANCQ a connu la participation effective des partenaires impliquées dans l’enquête réalisée par le section Eau de l’Agence Nationale de Contrôle de Qualité des Produits de Santé et de l’Eau.

C’était l’occasion pour rappeler aux partenaires les nombreuses réformes dans le secteur de la Santé, ayant ainsi donc aboutit à la fusion du LNCQ et le LNCQEA pour désormais ANCQ.

Au nombre de ses attributions, il a été partagé avec l’assise, la nouvelle mission de l’Agence qui est d’assurer la coordination et la mise en œuvre de la politique nationale en matière de contrôle de qualité des produits de santé et de l’Eau; ainsi que le nouvel organigramme pilote de l’Agence.

Dans le vif du sujet..

Les contrôles effectués au cours de la surveillance nationale de la qualité de l’eau de consommation réalisée en Décembre 2020, sur au final 10 départements du Bénin; regroupent trois (03)  aspects à savoir: l’inspection sanitaire, le contrôle de chlore résiduel et le test microbiologique.

Les germes recherchés étant essentiellement le Coliforme Thermotolérant et l’ Escherichia coli.

Soit un total de 165 points  sentinelles pour 32 communes sur 37, dans les 10 sur 12 départements parcourus.

Les sources d’eau contrôlées sont : la SONEB, AEV/BF, FPMH, PEA Privés.

Point sur les insuffisances relevées sur le terrain..

Au regard des dysfonctionnements observés en milieu rural au niveau de certaines communes, la non rentabilité économique de l’ouvrage due à une faible fréquentation par la population; des conflits de contrat entre les mairies et leurs partenaires gestionnaire de l’ouvrage, ou encore des pannes d’équipements allant des simples au plus complexes; avec diverses autres observations techniques; il ressort le tableau synthèse suivant:

Actions correctrices suggérées..

Comme actions correctrices au niveau des CCC, il a été proposé :

  • des actions de sensibilisation des ménages : sur l’hygiène de l’eau et sur la chaîne de transport à travers l’utilisation du test au sulfure d’hydrogène dans les zones d’action du ProSEHA-GIZ ;
  • le lavage des mains, la gestion de l’eau à domicile, la gestion des excréta et eaux usées et la gestion des ordures ménagères qui sont liés à l’ATPC.

Au point des recommandations..

L’agence a recommandé à ses partenaires de :

  • réaliser et mettre en œuvre un PGSSE pour chacun de ses systèmes de production ;
  • développer une stratégie devant permettre de fournir de l’eau à plein temps  et pour finir;
  • Maintenir le taux de chlore à la norme.
En Haut